Alerte violence conjugale, un système est mis en place pour dénoncer les cas

Durant cette période de confinement, le cas de violence conjugale ne cesse de s’accroître. Les femmes sont alors à la merci de leurs maris violents. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a confirmé une hausse importante de ce phénomène. La justice ne reste pas muette face à cette situation même lors de cette crise sanitaire.

Le problème de violence conjugale a connu une hausse conséquente

À cause du confinement, beaucoup de couples sont contraints de rester chez eux. Cela a causé l’explosion de la violence conjugale dans les ménages français. Son taux a augmenté de 32 % en seulement une semaine dans la zone gendarmerie. Dans la zone de la préfecture de police de Paris, on a constaté une hausse de 36 % en une semaine. Ce sont les statistiques évoquées par le ministre de l’Intérieur.

Plusieurs femmes subissent les assauts de leurs maris violents même en cette période de pandémie. Afin de les soutenir, un dispositif d’alerte sera mis en place. Le système est à la fois pratique et original. Les victimes n’ont qu’à se rendre dans les pharmacies. Le personnel qui y travaille sera en charge de prévenir les autorités compétentes.

Le dispositif mis en place

Il s’agit d’un protocole assez original. Lorsque la victime se rend chez son pharmacien, elle fera allusion à un code assez particulier. Si une femme se fait battre par son mari, elle n’aura qu’à dire « masque 19 » par exemple. Quand le pharmacien intercepte cette commande particulière, il devra prévenir les forces de l’ordre. Ces derniers enclencheront une intervention en urgence. C’est une grande avancée pour la lutte contre la violence conjugale. Même en ces temps de crise sanitaire, les femmes battues restent protégées par la loi. Il faut savoir que ce système d’aide aux victimes est déjà effectif en Espagne.

 

 

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *