Les instruments de musique les plus insolites

Les instruments de musique les plus insolites

En musique, il n’y a pas que les instruments classiques comme le piano, la guitare, le violon ou la flute. Il existe de très nombreux autres instruments beaucoup plus insolites. Leur apprentissage est parfois difficile, mais les sons insolites qu’ils permettent d’obtenir valent largement la peine. Voici donc une petite liste des instruments les plus insolites et les plus accessibles.

Le thérémine

Le thérémine est sans doute l’un des instruments insolites les plus connus. On le classe parmi les instruments électroniques et il compte parmi les plus anciens de sa catégorie. Effectivement, il a été inventé en 1920 par un ingénieur russe qui utilisait le pseudonyme Léon Theremin. Il a donc donné son nom à l’instrument qu’il a inventé.

Le fonctionnement du thérémine est assez simple à comprendre, mais il n’est pas facile à maîtriser pour autant. Le boîtier électronique est équipé de deux antennes et l’instrumentiste va jouer sans toucher l’instrument, mais simplement en faisant varier avec sa main la longueur des ondes émises entre les deux antennes. Selon la position de sa main, il obtient donc des sons, des fréquences et des volumes différents.

La sitar

La sitar est un instrument insolite sous nos latitudes, mais beaucoup plus répandu en Inde, son pays d’origine. On estime qu’elle a été créée aux alentours du XIVe siècle en Inde. Elle se présente sous la forme d’un instrument à cordes, proche de la guitare, mais avec 20 cordes différentes ! La sitar est donc un instrument particulièrement complexe à maîtriser.

Résultat, même si elle a beaucoup été utilisée dans des morceaux cultes des années 60 et 70, il est plutôt rare de trouver des concerts qui lui sont dédiés. Pourtant, c’est un spectacle unique au monde et il suffit de regarder des vidéos du maître mondialement reconnu Ravi Shankar pour s’en convaincre.

Étant donné la rareté de ces concerts, nous vous conseillons d’utiliser des plateformes comme Alex Events pour être sûr de n’en louper aucun. Cette plateforme vous permet de rechercher les concerts des artistes qui vous intéressent, mais également de créer des alertes pour être sûr de ne jamais en louper. Repérez donc un pratiquant de sitar qui vous charme et guettez une de ses venues en France.

La scie musicale

La scie musicale est vraiment un instrument hors du commun, mais assez souvent utilisé par les musiciens pour profiter de ses sonorités si particulières. Pour en jouer, il suffit d’une scie musicale et d’un archet. Le joueur de scie va alors frotter l’archet sur la scie pour en obtenir ce son si particulier, reconnaissable entre tous.

Pour obtenir des variations de son et créer différentes notes, le musicien va également jouer sur la torsion de la scie pour en modifier les notes qu’il obtient. Cet instrument n’a pu apparaître qu’à partir de la fin du XIXe siècle avec les progrès de la métallurgie qui ont permis d’obtenir des instruments suffisamment fins pour produire des sons agréables à l’oreille.

Les légumes

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les légumes peuvent également être utilisés comme des instruments de musique. Évidemment, pour cela, il faut les creuser, les trouer, les tailler, les modifier et les combiner pour obtenir le son que l’on recherche. Un orchestre s’est d’ailleurs spécialisé dans les instruments de musique faits à partir de légume et a multiplié les tournées.

Baptisé The Vegetable Orchetra (l’orchestre des légumes en bon français), cet étonnant ensemble a multiplié les dates un peu partout dans le monde pour soumettre leur création au regard amusé des spectateurs. Amusé oui, plutôt qu’ébahi. Effectivement, si les sons obtenus avec des légumes sont étonnants, ils sont encore un peu éloignés de ce que notre oreille est entraînée à apprécier. Pour autant, un tel spectacle vaut largement le détour.

L’harmonica de verre

L’harmonica de verre est un instrument très peu utilisé, mais particulièrement célèbre pour son inventeur. En effet, cet instrument insolite est tout droit sorti de l’imagination et de l’inventivité de Benjamin Franklin en 1761. Cet instrument reprend le concept des verres musicaux, c’est-à-dire ces verres en cristal suffisamment fin pour émettre une note quand on les fait vibrer avec ses doigts mouillés.

L’instrument se présente sous la forme de plusieurs bols en verre, en cristal ou en quartz empilés horizontalement. Ils sont reliés les uns aux autres et l’ensemble à une pédale ou un moteur qui permet de les faire tourner. Le musicien n’a alors plus qu’à se mouiller les doigts et à effleurer le bol de son choix.

Comme chaque bol émet une note différente, le musicien peut jouer des morceaux entiers en effleurant les bols les uns après les autres. Cet instrument a connu un destin étonnant, à la fois adoré et détesté. Mozart lui a dédié une œuvre entière, alors qu’il a été interdit en 1835 dans plusieurs villes d’Allemagne parce qu’il était accusé de faire hurler les animaux en provoquant des sons nuisibles. Gorillaz en a utilisé un dans un opéra en 2007.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *